CBD s’inscrit dans la recherche participative

CBD est partenaire de plusieurs expérimentations régionales et nationales sur le maïs “population” et les céréales à paille :

Expérimentation sur les céréales à paille : Blégu

Les membres de CBD sur une expérimentation de blés anciens © photo CBD

CBD mène des essais, des visites et une journée « blés/légumineuses » sur la ferme d’un de ses membres, en partenariat avec l’ITAB (Institut Technique de l’Agriculture Biologique) et l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique) de Rennes, dans le cadre du programme Blés/légumineuses Ce programme est un projet de recherche participative dans lequel sont impliqués chercheurs, animateurs et une dizaine d’agriculteurs de CBD.

L’un des défis de la recherche participative est d’avancer de manière collective tout en ayant des expérimentations individuelles non standardisées. Chaque participant met en place des essais selon ses attentes et questions personnelles, la somme des expérimentations permet de faire progresser les connaissances de manière globale sur les populations de blé. Une grande place est donc faite à l’expérience de chacun des agriculteurs afin que ces expériences puissent être partagées et source d’idées pour les autres. Ce mode de recherche innovant permet également d’expérimenter le partenariat entre agriculteurs et chercheurs à l’échelle de parcelles agricoles. Le projet, qui a commencé en 2010 dans le cadre d’un programme de recherche européen est donc en constante évolution.

Expérimentation sur le maïs “population” (2012 – 2015)

Vérification de la tenue de tige des plants de maïs “population” © photo CBD

En 2015 l’association a finalisé son action aux côtés de ses partenaires du programme ProABIOdiv (financement CASDAR – Compte d’Affectation Spéciale « Développement Agricole et Rural » du Ministère de l’agriculture), en particulier pour contribuer à la rédaction de l’ouvrage final « Gérer collectivement la biodiversité cultivée », étude d’initiatives locales sur maïs et fourragères (Ed. Educagri, parution en juin 2015).

Parallèlement à la fin de ce CASDAR l’association continue la mobilisation autour du maïs “population” avec la mise en place de conventions d’expérimentation sur le Poitou-Charentes.

 

Mobilisation collective pour l’agroécologie dans le Châtelleraudais : expérimentation sur les associations de plantes (2015 – 2017)

CBD est partenaire du CIVAM (Centre d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) du Châtelleraudais) sur le CASDAR APACh (Association de Plantes en Agroécologie dans le Châtelleraudais) lancé en 2015.

Le programme APACh cherche à montrer les intérêts agronomiques, économiques et environnementaux des associations de cultures par des essais en ferme.

Ce projet pluridisciplinaire se veut innovant en réunissant techniciens, associations, chercheurs (CNRS et Université de Poitiers), formateurs agricoles (MFR Chauvigny) et agriculteurs autour d’un programme de recherche participative sur les associations de cultures. Il consiste à comprendre l’intérêt de développer de nouvelles pratiques culturales en Poitou-Charentes telles que les associations de cultures conduisant notamment à la fonctionnalité de la biodiversité dans les systèmes de production agricole. CBD est principalement engagé au niveau de l’action 2 de ce projet : Évaluer l’importance et l’intérêt de transformer à la ferme mais également autour de la fourniture de semences pour les essais.

Membres de CBD et étudiants goûtant les pains © photo CBD

Dans ce but, des tests organoleptiques sur les pains réalisés avec différentes farines issues sont effectués lors des trois années du projet. Quatre types de pains sont donc passés à la loupe (apparence, texture, goût…) :

Lot 1 : variété blé “population” en culture pure
Lot 2 : variété blé moderne en culture pure
Lot 3 : variété blé “population” en mélange avec de la féverole
Lot 4 : variété blé moderne en mélange avec de la féverole