Travailler avec des variétés reproductibles

Exemple de maïs population : le Lavergne © photo CBD

L’importance de travailler avec des variétés reproductibles a émergé il y a une dizaine d’années au sein de plusieurs CIVAM (Centre d’Initiative pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) de la Vienne, suite à une forte mobilisation de groupes d’agriculteurs travaillant sur des actions innovantes et collectives. Une dizaine d’agriculteurs ont alors convaincu AgroBio Périgord (association d’agriculture biologique en Dordogne) de  leur confier une dizaine de variétés de maïs population.

Dès 2004, les dix agriculteurs à l’origine de CBD avaient mis en place des essais sur quelques ares principalement dans la Vienne. Ils découvrirent le comportement des maïs et du tournesol “population” et la possibilité  de ressemer les semences d’une année sur l’autre par un travail de sélection à la ferme.

Les formations mises en place intéressèrent près d’une centaine de producteurs de 2004 à 2007.

En parallèle, AgroBio Poitou-Charentes  travaillait sur les blés anciens.  En 2008, une maison de la semence était créée.

Trois agriculteurs ont aussi participé à un premier programme expérimental de recherche participative sur les semences paysannes « Farm Seed Opportunities (FSO) » entre 2007 et 2009, avec l’appui technique d’AgroBio Périgord et de l’INRA de Rennes.

En 2009, L’association Cultivons la Bio-Diversité en Poitou-Charentes (CBD) était créée par AgroBio Poitou-Charentes et la Fédération régionale des CIVAM, avec l’aide d’InPACT.