Les variétés “population”, pour plus d’autonomie

Maïs population Lavergne © photo CBD

Les variétés “population” sont des variétés qui se veulent adaptées pour répondre aux besoins d’une agriculture durable ou biologique. Leur choix répond au souhait de cultiver des variétés plus rustiques, plus résistantes et mieux adaptées aux sols et climats locaux, ainsi qu’aux types de conduite culturale de chacun. CBD réalise des expérimentations sur les blés, les maïs et les tournesols “populations”.

Les variétés-populations, à l’inverse des hybrides F1, peuvent être reproduites d’une année sur l’autre. Par une sélection progressive des semences des meilleurs plants selon les critères voulus, les plantes évoluent et s’adaptent aux conditions locales (sol, climat, culture).

Les semences produites par l’industrie semencière ne sont pas toujours adaptées aux demandes spécifiques de l’agriculture à faible niveau d’intrants. Elles ont été uniformisées, et sélectionnées pour être cultivées selon des pratiques peu limitantes.

Choisir des variétés population répond à la volonté d’aller un peu plus loin encore sur l’autonomie des fermes, en économisant sur le poste achat de semence, qui constitue une charge importante.
Les paysans à la recherche de réduction de leurs charges en agriculture biologique ou faible intrants ont besoin de disposer de semences avec de plus large diversité génétique et permettant de produire des plantes à plus haute valeur alimentaire, car certaines populations repérées sont riches en protéines et permettent d’accroître l’autonomie alimentaire des élevages.